Communiqué de presse

 

« J’apporte mon soutien total aux salariés de la clinique La Pinède dans les Pyrénées-Orientales, en grève depuis plusieurs jours pour protester contre le manque de moyens et de personnel.

La détérioration des conditions de travail du corps hospitalier est insupportable tant la souffrance des salariés est grande. Résultats ? Plus de 32 arrêts maladie en moins d’un an, ainsi qu’une dizaine de démissions. Voilà où mène la marchandisation de la santé et l’austérité tous azimuts de ce gouvernement.

En ma qualité de conseiller régional PCF, j’interpelle ce matin par courrier, l’ARS, en l’appelant à entendre ce cri des salariés, à entendre le cri d’alarme lancé par le personnel syndical. Il faut embaucher et redonner des moyens afin de garantir un minimum de qualité de soins. Le refus d’ouvrir de véritables négociations avec les syndicats alors que la situation est urgente ne va qu’empirer la situation.

Restons tous unis et vigilants pour exiger de l’ARS et de la ministre de la santé des moyens pour nos hôpitaux ! ».

Patrick CASES, conseiller régional PCF