(Communiqué de presse du 4 février 2019).

 

« Les retraités et les classes moyennes sont les grands sacrifiés de la politique d’Emmanuel Macron. Il faut laisser respirer les Français. »

 

Sous ce titre, la fédération du parti Les Républicains des Pyrénées-Orientales (LR’66) communique :

 

« Depuis 2012, les classes moyennes sont les grandes oubliées des politiques gouvernementales. Elles construisent la France chaque jour et ne récoltent pourtant que mépris et irrespect… Ni François HOLLANDE, ni Emmanuel MACRON n’ont daigné leur accorder la moindre importance.
Le combat pour les classes moyennes est une boussole de notre engagement politique. Ces vingt derniers mois, les Républicains ont dénoncé avec constance le matraquage fiscal des classes moyennes et sont les seuls à proposer un plan détaillé de réduction de la dépense publique.
Faute d’avoir réduit la dépense publique qui augmente encore plus que sous François HOLLANDE, Emmanuel MACRON a alourdi les prélèvements obligatoires des ménages de 4,5 milliards d’euros en 2018 : hausse massive de CSG sur des millions de retraités, augmentation sans précédent des taxes sur les carburants et le chauffage, détricotage de la politique familiale, hausse de la fiscalité des PEL…
Alors que le président de la République a improvisé en décembre dernier des annonces représentant quelque 10 milliards d’euros, nous rappelons que le pouvoir d’achat ne se décrète pas à grands renforts de primes fiancées par le déficit public. Cette année, la France aura le pire déficit public de la zone euro. Il n’y a pas de miracle : sans réduction de la dépense publique, les primes d’aujourd’hui seront les impôts de demain. Les Républicains sont la seule famille politique à proposer une véritable réduction de la dépense publique dans le but de laisser respirer les classes moyennes en les libérant du fardeau fiscal qui pèsent plus que jamais sur elles.

 

 

Nos mesures en synthèse :
MOINS DE GASPILLAGE DE L’ARGENT PUBLIC…
Créer une allocation sociale unique, plafonnée à 75% du SMIC ;
Mettre fin aux régimes spéciaux de retraite et mettre en place l’égalité entre public/privé ;
Supprimer les soins gratuits pour les migrants illégaux, sauf urgence vitale ;
Supprimer tous les doublons administratifs.
…DONC MOINS D’IMPÔTS POUR TOUTES LES CLASSES MOYENNES !
Annuler la hausse de la CSG pour tous les retraités sans exception ;
Mener un programme de baisse d’impôt pour tous, en commençant par l’impôt sur le revenu ;
Revaloriser le niveau de toutes les retraites et des allocations familiales en fonction de l’inflation ;
Rétablir les allocations familiales pour tous et relever le plafond du quotient familial à 3 000 € ».