Communiqué de presse

« Le 1° tour des Primaires organisées par le Parti de Socialiste se sont soldées par un échec en terme de participation. La compétition surannée entre anciens ministres de François Hollande n’a visiblement pas suscité l’intérêt au sein de la population.

Dans les Pyrénées-Orientales, c’est le candidat dépositaire d’un bilan pourtant indéfendable qui est arrivé en tête, Manuel Valls. Décidément, les socialistes du département n’ont jamais envisagé un seul instant de fronder ou de remettre en cause les mesures les plus anti-sociales du gouvernement.

Ces Primaires ont confirmé qu’aucun candidat socialiste ne pouvait espérer accéder au second tour des présidentielles, et encore moins l’emporter. Contre l’inutilité avérée d’un candidat socialiste, le vote nécessaire pour que le drapeau de lutte soit à nouveau fièrement brandi est celui en faveur de Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise dont le programme « L’avenir en commun » est en capacité de répondre à l’amplification des crises qui menacent l’avenir en commun de nos concitoyens ».

Francis DASPE, co-secrétaire départemental du PG 66