Communiqué de presse.

 


« Vendredi 28 juin 2019, le feu est véritablement tombé sur notre département, des centaines d’hectares de vignes, de pêchers, d’abricotiers ont été dévastées par la canicule. Le manque à gagner pour nos agriculteurs est considérable, allant pour certains jusqu’à 80% de perte de leurs productions à venir.

Depuis plus d’un mois, par ailleurs, les services de l’Etat n’ont pas activé le plan « calamité agricole » laissant les professionnels catalans de la terre dans un flou et un stress absolu, alors que d’autres départements de l’hexagone ont été bien plus réactifs. C’est pourquoi nous demandons au Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe CHOPIN de s’impliquer au plus vite dans ce dossier et de déclencher le plan d’urgence !
L’économie de notre département dépend en effet en bonne partie de notre production agricole, or le réchauffement climatique est un fait incontestable, il faut donc se préparer à des événements de plus en plus difficiles et fréquents.
Nous ne pouvons rester sans rien décider, et les solutions ne peuvent pas seulement arriver de Paris ! Il s’agit de prendre en main l’avenir de notre économie dans ce contexte climatique.

Avec Oui Au Pays Catalan, réclamons la création d’une Collectivité Territoriale Unique, l’institution indispensable pour mettre en place chez nous nos propres solutions, et notamment un plan d’envergure sur l’avenir climatique, économique et social du Pays Catalan ! ».