De source généralement bien informée, il serait de plus en plus question, dans la perspective des prochaines élections municipales (en 2014), d’un rapprochement entre Unitat Catalana, le MoDem et le Parti radical (PR).

Toujours à droite sur l’échiquier politique départemental, il est de plus en plus question également d’un rassemblement qui pourrait regrouper à l’avenir les centristes catalans du CdC (Jordi Vera) et l’ UMP’66 de François Calvet.

Seulement voilà, ce dernier rapprochement notamment entre le CdC et l’ UMP’66 n’est pas du goût de tout le monde… Certains élus du CdCClotilde Ripoull à Perpignan, Yves Porteix à Sorède, Pierre Bataille dans le canton de Mont-Louis… – ne verraient pas d’un bon oeil un tel rapprochement et auraient déjà menacé de démissionner si la « fusion » venait à être consommée officiellement.

La riposte de l’ UMP’66 ne s’est pas faite attendre : « La plupart des maires qui ont récemment rejoint le CdC ont été élus, aux dernières municipales de 2008, avec le soutien de l’UMP, quand ils n’ont pas carrément utilisé le sigle UMP… Qu’ils ne l’oublient pas ! ».

A bon entendeur…

Cela n’empêche pas que les « grandes manoeuvres politiciennes » ont déjà commencé.