Histoire, ou plutôt chronique d’une déroute annoncée l’an prochain aux élections départementales – nous parlerons des Régionales un peu plus tard – dans les P-O : c’est bien parti ! Ou plutôt c’est mal parti. En tout cas, c’est selon le côté géopolitique où on se place.

En attendant de s’appesantir sur la dialectique, on peut parler d’un véritable tremblement de terre qui a secoué ce dimanche 28 juin 2020 l’hémicycle du Conseil départemental… Car tant de conseillers – impliqués dans la gouvernance – éliminés dans leurs propres chefs-lieux de cantons c’est assez rare.

Ont été battus : Alexandre Reynal (PS) à Amélie-les-Bains-Palalda, Damienne Beffara (PS) à Millas, Jean Roque (PS) à Toulouges, mais aussi Gilles Rolland (l’époux de la conseillère départementale Martine Rolland, PS) à Palau-del-Vidre… Même si ce dernier, avec près de 30% des suffrages exprimés (467 voix) qui se sont portés sur sa liste, « Palau Ensemble Autrement », a fait un score plus qu’honorable.

C’est une journée à vite oublier pour Hermeline Malherbe (PS), la présidente du Département « 66 ».

L.M.