Hors la ville de Perpignan, sur le territoire du département des Pyrénées-Orientales, les huit communes qui ne manqueront pas d’être observées à la loupe après-demain dimanche lors du second tour des élections municipales, sont :

– Banyuls-sur-Mer

– Céret

– Elne

– Estagel

– Pia

– Saint-Laurent de la Salanque

– Saleilles

– Salses-le-Château.

///// A BANYULS-SUR-MER, deux listes sont désormais en concurrence, au lieu de six lors du 1er tour.

Le dimanche 23 mars, Jean-Michel Solé (Divers Droite), tête de liste Banyuls Cap 2020, restaurateur-vigneron, est arrivé nettement en tête, avec 732 voix (19,26%). Cet ancien 1er adjoint du maire Jean Rède devrait logiquement pouvoir compter au second tour sur les suffrages qui se sont portés sur la liste Banyuls pour tous conduite par Hélène Rède (UMP), l’épouse du maire sortant, soit 537 voix, et sur les 223 voix recueillies par la liste L’Union pour Banyuls (André Lopez). Seulement voilà, à Banyuls-sur-Mer rien n’est jamais simple et Hélène Rède s’est retirée – et « pas désistée », elle tient à la nuance du verbe – sur la pointe des pieds, sans donner la moindre consigne de vote…

En face, Roger Rull (PS), ancien maire de Banyuls-sur-Mer, qui a rassemblé au 1er tour 672 voix (17,68% des suffrages exprimés) sur sa liste Agir-Rassembler, peut à priori compter s’appuyer sur les scores de Patrick Médina, Générations Banyuls (535 voix), et de Richard Sanchez, Banyuls Solidaire (154 voix). Mais, là aussi, rien n’est moins sûr !

Banyuls-sur-Mer nous a habitué à tellement de retournement de situations au fond des urnes, que tout reste possible. Mais sur le papier c’est Jean-Michel Solé qui devrait l’emporter.

///// A CéRET, Alain Torrent (Divers Gauche), maire sortant, a creusé l’écart dès le 1er tour, même si sa liste Unir Céret réalise un mauvais score avec seulement un peu plus d’un tiers des suffrages exprimés : 1 598 voix (37,26%).

Le fait qu’en face les listes de Demain Céret de François Brule (866 voix) et Céret La Dynamique de Jean-Pierre Brazès (626 voix) se maintiennent pour le second tour, devrait logiquement profiter à Alain Torrent.

///// A ELNE, le maire sortant communiste, Nicolas Garcia, rate de peu sa réélection au 1er tour (46,43% des suffrages exprimés, soit 2 170 voix), mais le second tour s’annonce très compliqué avec le retrait de la liste Elne Reconquête 2014 conduite par Jean-Claude Jourda, et qui a déplacé 624 voix (13,35%) des suffrages exprimés.

Nicolas Garcia se retrouve donc pour ce 2ème tour des municipales en position délicate face à un challenger-outsider de poids : Yves Barniol, lequel avec Elne Autrement a créé LA surprise dimanche dernier : 1 880 voix, soit 40,22% des suffrages exprimés.

Nul doute que le député PS, Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer, va scruter de très très près les résultats dans cette commune car, si d’aventure, Nicolas Garcia perdait à Elne et si Jean-Michel Solé gagnait à Banyuls-sur-Mer, Pierre Aylagas perdrait inévitablement par effet domino électoral la présidence de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille. A suivre.

///// A ESTAGEL, le maire sortant, Roger Ferrer (PCF), tête de liste Notre Ville Estagel, a du souci à se faire. Il a certes réalisé un excellent score au 1er tour – 537 voix, soit 44,53% des suffrages exprimés – mais il semble ne plus avoir de réservoir de voix pour le second tour, sachant que Elie Garcia, liste Unis pour Estagel (261 voix, 21,64% des suffrages exprimés) aurait appelé à voter pour Pierre Contet, Estagel au Cœur, arrivé onze points derrière Roger Ferrer avec 408 voix (soit 33,83% des suffrages exprimés).

///// A SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE, trois listes s’affrontent pour ce second tour : Avec Vous Pour Saint-Laurent, conduite par l’ex 1er adjoint, Alain Got, arrivé nettement devant lors du scrutin dimanche dernier, avec 1 683 voix (30,21% des suffrages exprimés) ; Saint-Laurent Notre Passion, du maire sortant et député UMP, le docteur Fernand Siré (1 520 voix soit 27,28% des suffrages exprimés) ; et le tandem Christian Llense/ Marie-José Amigou, issu d’une fusion des listes Saint-Laurent Autrement & Ensemble Pour l’Avenir, lesquelles additionnées pèsent 1 885 voix… Seulement voilà, pour ce qui est de cette fusion (provoquée par Alain Ferrand, maire UMP du Barcarès), il faut noter que les personnalités laurentines les plus fortes qui y figuraient s’en sont désolidarisées en quittant le navire.

Sur le papier, cela donne : un duo Llense/ Amigou qui est devant arithmétiquement pour l’emporter dimanche soir, mais un Fernand Siré qui n’a jamais perdu une élection !… et un Alain Got qui est arrivé en tête au 1er tour avec 163 voix d’avance. Les paris sont ouverts.

///// A SALEILLES : les égos l’ont emporté et ouvrent de fait une voie royale à François Rallo (UMP), maire sortant, même si celui-ci n’est pas à l’abri d’une surprise. Au 1er tour, il a fait la course seul en tête (1 026 voix, soit 37,01% des suffrages exprimés) avec sa liste Saleilles au Cœur. Derrière lui : l’ancien maire Jean-Michel Erre (26,05%), Jean-François Fons (17,42%), Christian Labatte (10,68%) et Roger Blandignères (8,84%).

Christian Labatte (Divers Gauche) a décidé de se maintenir pour le second tour.

Les listes Saleilles Passion (Jean-Michel Erre) et Saleilles Un Temps d’Avance (Jean-François Fons) n’ayant pu s’entendre, la quadrangulaire du second tour devrait être favorable au maire sortant, même si Jean-Michel Erre n’a pas dit son dernier mot, car en politique comme bien souvent ailleurs les mathématiques ne sont pas aussi logiques que ça… Jean-François Fons espère bien de son côté tirer son épingle du jeu.

Vers lequel des quatre candidats iront les électeurs de Roger Blandignères  245 voix ? Langue au chat.

///// A SALSES-LE-CHATEAU, Jean-Jacques Lopez (PS) – comme Nicolas Garcia à Elne – maire sortant et conseiller général, fait un excellent score au 1er tour : 794 voix, soit 44,33% des suffrages exprimés. Malheureusement, pour le second tour il n’a plus de réservoir de voix sauf à aller convaincre les abstentionnistes de se déplacer pour aller voter. Seule ment voilà, 81,71% des inscrits ont voté à Salses dimanche dernier, et 78,55% se sont exprimés, ce qui place la commune par les endroits du département des P-O où l’on a le plus voté…

Dimanche prochain, Jean-Jacques Lopez retrouvera l’ancienne mairesse de Salses-le-Château, Marie-Claude Conte-Grégoire, tête de liste Pour Vous, qui a rassemblé sur son nom 670 voix (contre 794 à Jean-Jacques Lopez, Pour Salses…). Cette dernière devrait bénéficier en grande partie du report des voix de Hai Nguyen de Bures, tête de liste Réunir Pour Mieux Agir (327 voix soit 18,26% des suffrages exprimés), qui ne se représente pas.

///// A PIA enfin, la liste Force Action & Solidarité de Guy Parès (Divers Gauche), maire sortant, est arrivée en tête : 1 579 voix (38,90% des suffrages exprimés). Il est suivi de Michel Maffre (PS) – liste Ensemble, Fidèles à Pia – 1 335 voix (32,89%) ; de Claude Prats, Pia Autrement, 735 voix (18,11% des suffrages exprimés) ; et de Dominique Bonnard, liste Force & Convictions, 410 voix (10,10%).

Les trois premières listes ayant décidé de se maintenir, la lutte électorale du second tour s’annonce serrée entre Guy Parès et Michel Maffre.