Certaines têtes de listes aux prochaines élections municipales – 23 & 30 mars 2014 – dans le département des P-O, ont demandé à leurs colistiers de fermer leurs comptes sur les réseaux sociaux (Facebook & Twitter), le temps de la campagne électorale… et ce « pour éviter les dérapages et commentaires tendancieux » observés récemment encore sur la toile.

On l’a encore vu, localement justement, avec Anthony Cortes, obligé de démissionner de ses fonctions de responsable départemental du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS’66), à la suite de tweets qu’il a émis dans « l’affaire Dieudonné » et dont Ouillade.eu a été le 1er site d’infos à divulguer le contenu.