« C’est avec tristesse que j’apprends le décès de mon collègue sénateur des Pyrénées Orientales, Christian Bourquin.

Je voudrais d’abord adresser à toute sa famille, ses enfants et ses amis mes plus sincères condoléances.

Pendant 20 ans, nous avions été adversaires, dans cette Vallée de la Têt, pour accéder au poste de député ou de conseiller général du Canton de Millas.

Je retiendrai aujourd’hui, au-delà des convictions fortes qui nous séparaient, cette même envie que nous avions de défendre l’intérêt général et ce territoire.

Je veux souligner durant ces dernières années le courage qui a été le sien face à la maladie. Ses nouvelles fonctions de Président du Conseil Régional l’ont pourtant appelé sur tout le territoire de plus de 1500 communes de la Région Languedoc Roussillon.

Travailleur infatigable, il était présent sur tout ce territoire et je n’oublierai jamais le nombre de samedi ou dimanche où nous nous trouvions cote à côte à la Fête de la Pomme, à la foire de Bourg-Madame, de villefranche, à la Xicolatada, à Font Romeu…

Je citerai aussi, au-delà des aménagements  réalisés dans nos villages,  la création du Parc Marin et la mise en valeur du Site de  Paulilles (Port-Vendres), la reconnaissance de Canigou Grand Site ou  le classement au Patrimoine Mondial de Mont Louis et Villefranche-de-Conflent. Enfin, ce qui nous était aussi  très cher en commun, la mise en œuvre du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes et de l’hôpital transfrontalier de Puigcerda qui ouvrira ses portes dans le courant du mois de septembre.

Elus au Sénat le 25 septembre 2011,  nous avons eu la chance de recevoir ensemble, à trois reprises, les élus de notre département à l’occasion du Congrès des maires à Paris.

Cette belle tradition républicaine, nous la poursuivrons cette année, comme un hommage à son attachement à notre territoire. »