(Communiqué)

 

-« Le groupe centriste de notre département des Pyrénées-Orientales tient à préciser qu’il n’est pas possible à des Républicains et des Socialistes de se maquiller en pseudo centristes, sans avoir de comptes à rendre à quiconque et en particulier à notre électorat.

Le Centrisme, c’est une histoire politique, ce sont des racines humanistes, un ancrage territorial profond et enfin, la méthode du consensus. Nous, les Centristes du 66, à savoir le MoDEM, les Radicaux, l’UDI, Unitat Catalana, sommes unanimement contre les falsifications d’étiquettes politiques.

Il nous appartient de dire et de faire savoir que le groupe centriste formé à la suite des municipales portera pour les élections départementales de mars 2021, des candidats MoDEM, Radicaux, UDI et Unitat Catalana. Ceux-là même qui se sont déclarés appartenir à ces mouvements depuis longtemps.

Aussi vrai que le MoDEM’66 n’avait pas soutenu la candidature du maire sortant de Perpignan et d’autres, de vouloir usurper les valeurs qui sont les nôtres, les Centristes ne pourront davantage cautionner pour les Départementales à venir toute « entreprise de recyclage ».

Lors des prochaines élections électorales, nous serons vigilants quant aux propositions qui seront faites pour notre territoire. Nous nous réunirons afin de les étudier et éventuellement apporter un soutien.

Nous ne refuserons pas la discussion avec les uns et les autres, à la seule condition qu’elle soit rationnelle et équitable. Notre porte est ouverte à celles et ceux qui veulent porter un projet d’intérêt général, œuvrer pour le département et ce territoire ».