Les centres locaux, dont celui de Saint-Estève, étaient aussi fermés au public

Le mouvement de grève lancé à la Direction générale des Finances publiques par l’intersyndicale regroupée au sein de l’ Union SNUI-SUD Trésor Solidaires’66, pour la journée du jeudi 2 février 2012, a été fortement suivi.
Selon les organisateurs, 80% des postes ont été fermés : « C’est un mouvement localement sans précédent ! », affirment-ils, « puisque les agents des Finances publiques de l’Etat ont suivi massivement la grève, obligeant ainsi à la fermeture au public du Centre des impôts… On a même assisté symboliquement à l’enterrement des impôts (voir photo avec cercueil)… Les Centres locaux, dont celui de Saint-Estève, étaient aussi fermés au public, comme d’ailleurs là aussi plus de 80% des guichets des Finances du département des Pyrénées-Orientales, avec une motivation réelle des agents pour être présents sur le terrain, dans le conflit social, malgré le froid polaire !, devant leur lieu de travail. Ils ont tous voulu manifester leur désarroi devant la politique d’abandon de l’Etat dont leur administration est directement victime. C’est dire l’ampleur du malaise (…) ».

Le mouvement de grève lancé à la Direction générale des Finances publiques