A l’UDI’66, le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’on n’a pas apprécié – mais pas du tout ! – la présence de la conseillère municipale UMP de Saint-Cyprien, Claudette Guiraud, farouche opposante au maire UMP de Saint-Cyprien (Me Thierry del Poso), mercredi en fin d’après-midi, au pied du Castillet, à Perpignan, pour le lancement de la Tournée d’été 2013 du parti de l’ex ministre Jean Louis Borloo, l’UDI.

Nathalie Beaufils, présidente de l’UDI’66.

« A Saint-Cyprien, le chef de file de l’UDI est Jean Roméo, l’un des adjoints de Me Del Poso. Pour les prochaines élections municipales, nous soutenons sans ambiguïté Thierry Del Poso, puisque nous sommes avec lui, à ses côtés, dans le cadre d’une liste d’union », martèle Fabrice Rallo (UDI), directeur de cabinet du président de l’Agglo de Perpignan (PMCA), Jean-Paul Alduy (UDI).

Et Fabrice Rallo d’ajouter : « Deux membres de l’UDI’66, MM. Jean Roméo et Adel Mzouri,(élu à Latour-Bas-Elne et à la communauté de communes Sud-Roussillon) figurent dans l’équipe de Thierry del Poso, ils ont la légitimité de notre formation politique. Mme Guiraud, elle, est à l’UMP. Ce n’est pas elle qui, à Saint-Cyprien, ou ailleurs, conduira les tractations au nom de l’UDI’66 avec l’UMP. Le maire de Saint-Cyprien n’a dérogé à aucun de nos critères, il est donc logique à partir de là de lui renouveler notre confiance et de le soutenir. A l’UDI, nous ne fonctionnons pas sur le mode du MoDEM de François Bayrou, nous sommes des alliés de l’UMP, dans la famille politique de l’UMP… D’ailleurs, c’est ce que Jean-Paul Alduy – et vous pouvez me citer – rappellera à la rentrée à notre présidente de l’UDI’66, Nathalie Beaufils, pour confirmer la clarté de notre ligne de conduite sur les communes dans la perspective des prochaines municipales. A Saint-Cyprien, nous soutenons Thierry del Poso, comme nous soutenons Jean Castex, le maire UMP de Prades, et Robert Vila, le maire UMP de Saint-Estève. Dans ces trois communes, nous souhaitons sincèrement que l’UDI soit représentée dans les équipes qui seront menées par les maires sortants. Est-ce suffisamment clair ? (…)« .