Louis Aliot, vice-président du Front national (FN), conseiller régional du Languedoc-Roussillon, communique :

« Les déclarations du maire de Pollestres et ancien député, Daniel Mach (secrétaire départemental de l’UMP’66), sont un soutien inespéré pour la gauche et relèvent d’une grande irresponsabilité. Elles montrent surtout la collusion entre Jean-Paul Alduy, l’homme le plus à gauche du département, Romain Grau, élu de gauche passé à l’Alduyisme et la fausse droite incarnée désormais par Daniel Mach.

Faut-il rappeler que ces trois individus sont à l’Agglo PMCA (Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération), les responsables en titre du volet économique avec les résultats catastrophiques que l’on connait ? Dépenses inconsidérées, absence de décisions sur des projets qui pénalisent de nombreuses entreprises et difficultés à honorer un certain nombre de dettes inquiètent beaucoup les acteurs économiques locaux.

Les Perpignanais sont les premières victimes des petits calculs des uns et des autres, d’une UMP locale divisée, impuissante et en voie d’implosion.

Face à la gache arrogante et sectaire, il faut radicalement changer les choses et donc les hommes.

Les citoyens de notre cité sauront se rassembler autour d’une nouvelle équipe et d’un projet novateur, au-dessus de ces manoeuvres délétères et dans l’intérêt de tous ! ».