« Club de Basket de Perpignan : les bonnes questions à poser ! »

 

Sous ce titre, Me Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O et tête de liste Perpignan Ensemble aux prochaines élections municipales, nous prie d’insérer :

« Nous allons de désillusions en désillusions en apprenant tous les jours des épisodes nouveaux dans la gestion de ce club.

Il faut donc poser les bonnes questions ?

Est-il vrai que ? :

–          Les salariés et joueuses ne sont pas payés depuis 4 mois. On peut y croire, puisque dès le 7 juin la presse nous informait que l’avocat d’une joueuse avait déposé un référé devant le tribunal des Prud’hommes pour retard de salaires ?

 

–          Que la dette soit colossale, le chiffre avancé étant un million et demi d’euros ?

 

–          Que la liquidation du club soit imminente ?

 

–          Qu’un autre mandataire judiciaire de la place aurait établi un rapport accablant ?

 

–          Que certains dirigeants profiteraient d’avantages conséquents tels que des appartements et véhicules de fonction dont un véhicule mis gratuitement à l’usage du club par un concessionnaire connu de la ville ?

 

–          Qu’une seule personne pèserait à elle seule  pour plus de 50 000 € sur la masse salariale ?

 

–          Que d’autres dirigeants auraient eu quelques problèmes avec la justice ?

 

–          Que certains contrats ont été requalifiés afin de protéger certains membres influents ?

 

–          Que l’on prépare la création d’une SAPS (Société Anonyme Sportive Professionnelle)  en remplacement du club moribond dont  le futur Président serait sur le point d’être désigné ?

 

–          Que les sponsors prendraient la poudre d’escampette puisque le championnat régional n’a forcément pas le même attrait ?

 

–          Qu’un des membres de la famille d’un dirigeant a été recruté par la ville tout récemment ?

 

Autant de questions que nous nous posons et avec nous les perpignanais.

Il va falloir que nous sachions tout sur cette affaire ! ».