« M. le Président Thevenot,

Par lettre ouverte en date du 30 juin 2018, vous interpellez les parlementaires quant à leur position relative à l’article 38 de la loi « pour une société de confiance ». Voici la mienne.
Lors de la séance nocturne du mardi 26 juin 2018, j’ai soutenu, contre l’avis du Gouvernement et de mon groupe politique, l’amendement présenté par ma collègue Stéphanie Kerbarh qui visait à obliger l’inscription des associations cultuelles sur le site internet de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Cela avait déjà été défini dans la Loi Sapin 2, texte validé par le Conseil constitutionnel.
Nous avons perdu le vote 88 à 85 et je prends acte de ce résultat. Néanmoins, en toute transparence et en toute indépendance, je publierai toute tentative d’influence dont je pourrais faire l’objet notamment au regard de la « loi bioéthique » qui arrivera bientôt dans l’hémicycle.
Ainsi, pour que personne ne perde son temps, et conformément à mes engagements de campagne, je précise que suis favorable à la PMA pour toutes les femmes et défavorable à la GPA.
Ayant répondu clairement et publiquement à vos interrogations, je vous prie de croire, M. le Président, à l’expression de mes sentiments les meilleurs ».

Le député,
Sébastien CAZENOVE.