La télévision publique, France 3, rediffuse, ce samedi 18 janvier 2014, à 22h 45, le téléfilm inspiré très librement de l’affaire des paillotes avec le fringant Christophe Malavoy dans le rôle du préfet Bernard Bonnet… « Un peu trop séducteur (…), de l’avis du principal intéressé, le début du téléfilm me prête abusivement les mêmes goûts que notre président exerce lui déguisé en livreur de pizza façon Daft Punk », aurait réagi auprès d’un proche à l’époque de la diffusion du film, l’ancien Préfet des Pyrénées-Orientales (1993-1998). « Malavoy se contente de l’uniforme… Qu’il porte bien ! ».

Bernard Bonnet avait d’ailleurs confié lors de sa diffusion initiale « que ce téléfilm avait un rapport distancié au réel ». Il n’aurait d’ailleurs pas changé d’avis : « Il est caricatural, mais lors du festival de la caricature de Saint-Estève (l’Agglo de Perpignan/ PMCA), je disais tous les ans à la noble assemblée : Qu’y-a-t-il de plus vrai que la vérité ? et je répondais la caricature. Je ne renie pas la formule. Ce qui est nouveau dans le téléfilm  c’est la plainte avec constitution de partie civile que j’ai déposée il y a quinze jours auprès du doyen des juges d’instruction avec mon avocat, Me Goldnadel, pour escroquerie en bande organisée qui vise le paillotier, son avocat et un huissier… ».

Le gibier devient chasseur et le téléfilm s’en trouve forcément décalé.