« Bonne Année 2015 ! Bon Any !

Le Fédération Départementale de Debout La France/ Debout Les Jeunes, avec Nicolas Dupont-Aignan, souhaite une excellente année 2015 à tous les habitants des Pyrénées-Orientales, qu’elle vous permette de trouver bonheur, travail et santé.

L’année sera importante politiquement avec le renouvellement des assemblées départementales et régionales : c’est aux électeurs de décider si les prochaines années seront positives ou pas.

DLF’66 et DLJ’66 s’engagera et soutiendra des candidats lors de ces échéances avec comme premier critère le renouvellement. Renouvellement du personnel politique, vieillissant dans notre beau département, renouvellement des idées, trop souvent démagogiques et inutiles, renouvellement des pratiques, pour éviter le clientélisme, le clanisme et l’attentisme.

Pour cette nouvelle année, nous souhaitons que les futurs élus présentent des projets ambitieux et réalistes, volontaristes et pragmatiques, pour lesquels il faudra sortir des clous et des chemins déjà tout tracés par des technocrates éloignés du terrains.

Il faudra oser de nouvelles choses, même si pour cela il faudra dire non à la bien-pensance et au déclinisme d’élus qui ont perdu la niaque ! Perpignan et le département doivent pour cela devenir des territoires pilotes, proposer la mise en place de structures nouvelles, différentes et surtout dynamiques pour réduire le chômage, améliorer les conditions de vie des habitants et surtout … rester sur les cartes car, en effet, la politique actuelle du Conseil Général et de sa capitale vont nous faire disparaitre du paysage et nous reléguer au rang de village et de département rural.

« Collectivité Territoriale Catalane » pour la rationalisation des structures de décisions, « Euro-région des Pays Catalans / Països Catalans » pour la coopération transfrontalière, gestion des ressources humaines basée sur les compétences et les vrais besoins, politique économique claire et affichée, dynamisme et rapidité des prises de décisions, oser trancher et faire des choix pour arrêter le saupoudrage : voilà autant de chantiers que nous souhaitons pour notre territoire.

Ainsi, chers élus, à l’heure où les budgets sont tous à la baisse – ou presque selon que l’on est ou pas du bon côté – il est nécessaire que vous pensiez à l’intérêt général avant l’intérêt particulier, quitte à se fâcher avec certains « amis » et, en cette période des « voeux » et des cérémonies de galettes des rois, nous vous invitons à suivre la politique de réduction des budgets et subventions du maire décliniste de Perpignan en réduisant ce poste de dépense et en n’organisant qu’une seule réception sur le territoire de votre collectivité. Certes, cela ne vous permettra pas de faire campagne pour les élections départementales, mais c’est cela que nous appelons une « gestion raisonnable et désintéressée » de l’argent public.

A tous, encore, bonne année.

Bon Any Nou 2015 ! ».