Ségolène Neuville (PS), députée de la 3ème circonscription des P-O et conseillère générale, communique :

« La dernière inauguration sur la RN116 date de la période où Lionel Jospin était Premier ministre et Christian Bourquin, député, entre 1997 et 2002. Pendant 10 ans, entre 2002 et 2012, Messieurs Calvet et Castex étaient dans la majorité, et ils n’ont obtenu aucun financement.  Ce triste constat n’est pas glorieux pour l’ancien député de la troisième circonscription.

Quand Monsieur Calvet, Monsieur Castex et leurs amis ont du quitter le pouvoir à la suite de la défaite de Monsieur Sarkozy à l’élection présidentielle, ils avaient creusé la dette de la France à hauteur de 1 800 milliards d’euros, mais sans programmer les 180 millions d’euros de la RN116. Ils avaient promis pour 245 milliards de grands travaux dans toute la France, alors que le pays ne peut en financer que 2 milliards par an. Ils s’étaient donc engagés pour plus de 120 ans de grands travaux, mais sans programmer les travaux de la RN116 !

Ils n’ont donc pas su faire avancer le dossier pendant 10 ans, de surcroit pendant une période où l’on n’était pas en crise comme actuellement. Pour ma part, l’élargissement de la RN116 à 2×2 voies entre Ille-sur-Têt et Prades est une de mes priorités, j’y travaille sans relâche depuis le premier jour de ma prise de fonction comme députée.

Au niveau national des choix doivent être faits, mes prédécesseurs n’ont rien fait pour me faciliter la tâche, mais je suis tenace, la preuve : en un an, j’ai obtenu que les travaux de la déviation de Joncet démarrent.  Les montants financiers sont beaucoup plus importants pour la mise à 2X2 voies entre Ille-sur-Têt et Prades, et donc la situation plus difficile, mais je m’y implique de toutes mes forces. Quant à la proposition de Messieurs Calvet et Castex, elle peine à me convaincre, car comment ceux qui ont été largement en échec hier pourraient être efficaces aujourd’hui ? »