(Communiqué)

 

 

-« Oui à nos polices municipales

 

Nos polices municipales sont de plus en plus efficaces et respectées. Elles sont mutualisées entre Saint-Cyprien, Latour-bas-Elne et Alénya, et entre Ille-sur-Têt, Néfiach, Saint-Féliu-d’Amont, Corneilla-la-Rivière, Corbère et Corbère-les-Cabanes, parmi d’autres exemples. Ailleurs, à Perpignan ou à Prades, les services communaux de sécurité multiplient les patrouilles de surveillance et de bienveillance, sans le cliché du gendarme répressif. Nos polices municipales connaissent mieux les lieux et les gens, elles sont le fruit d’une décentralisation pertinente. Elles sont la police d’ici, la mieux adaptée au territoire, preuve qu’il faut accroître les responsabilités confiées aux agents territoriaux.

Les Patriotes Catalans, attentifs à la qualité de vie en Pays Catalan, saluent la création des corps de police intercommunaux, qui octroient de vraies responsabilités à nos maires, sans l’infantilisation habituelle, imposée par l’État centralisateur. Nous encourageons cette proximité bien sentie et nous soutenons la police municipale armée, pour garantir la crédibilité des agents et soutenir l’égalité avec la Gendarmerie et la Police Nationale. Avec les polices municipales, notre territoire gagne en autonomie, car il assume des compétences sérieuses, associées à une capacité d’initiative plus importante.
Décidons ici, pour les gens d’ici, de façon plus moderne et efficace, pour une sécurité plus professionnelle ».