François Lietta, responsable départemental des Jeunes Populaires’66, nous prie d’insérer :
 
« Les chiffres du chômage sont tombés et ils sont malheureusement mauvais pour le département des Pyrénées-Orientales. 
 
Cette nouvelle augmentation (+2,3%) est catastrophique pour nos concitoyens qui souffrent de l’absence d’un emploi (+713 chômeurs) et se retrouvent ensuite avec des difficultés financières. 
Pourtant ces derniers temps, le gouvernement socialiste a fait la promotion des emplois d’avenir pour les plus jeunes via les Conseils Généraux. Ces contrats ne sont que des solutions de court terme pour leurs bénéficiaires et ne font que décaler dans le temps une nouvelle situation de chômage.  Ce n’est pas la solution !
 
Aujourd’hui il manque à notre pays, notre région et notre département, un cap politique pour rassurer les créateurs et dirigeants d’entreprises. Etranglés par la pression fiscale, l’instabilité des politiques fiscales et sociales, ne rassure pas les entrepreneurs et recruteurs qui préfèrent décaler l’embauche et l’investissement. Or sans investissement, il n’y a pas de création de valeur, ni de création d’emplois.
Encore une fois, les Jeunes Populaires dénoncent l’incompétence du plein pouvoir socialiste (Etat, Région, Département) qui n’arrive pas à endiguer la spirale infernale du chômage, préférant une politique d’assistanat clientéliste en lieu et place d’une politique de développement économique ».