« Mieux que Sud de France, Pays Catalan ! »

 

Sous ce titre, le CdC (Convergence démocratique de Catalogne) nous prie d’insérer :

« Les chiffres du tourisme des P.O de juillet-août 2013 sont tombés. Ils ne sont pas très bons, – 5%, – 10%, même -15% suivant les professionnels du tourisme.

Cette baisse est inquiétante d’autant plus que c’est l’un de nos piliers économiques. Il faut donc réagir rapidement: Cdc propose de renforcer et développer la culture catalane qui doit être un important levier touristique et de supprimer la communication outrancière et sans résultat du conseil régional et général (panneaux d’affichages, journaux, spot d’été régional…) au profit d’un plan de communication important dans des pays à forte demande touristique: Russie, Chine, États Unis !
      Cette communication doit servir à nous différencier des autres offres “françaises”, casser les saisonnalités et augmenter en gamme notre tourisme pour nous démarquer du modèle majoritaire estival imposé sans stratégie de développement depuis l’avènement des congés payés genre « camping, plage et grande surface ! »
      En effet notre différenciation culturelle est un avantage économique qu’il faut savoir mettre en avant, elle nous permettra de proposer une gastronomie, des vins, des produits, des fêtes, des musées, des villes de l’arrière pays qui feront vivre de nouvelles sensations aux touristes.
      Cette nouvelle approche devrait également fidéliser et d’attiser la curiosité des vacanciers qui préféreront l’originalité de notre culture à la vaste offre assez semblable et peu identifiable d’autres villes du sud de la France, avec lesquelles nous sommes en concurrence.
      Bref pour mieux réussir faisons de notre catalanité un outil de marketing fort, non pas pour se refermer mais pour se différencier, identifier, diversifier, partager, et dynamiser notre offre touristique et ainsi augmenter le volume de clientèle moyen-haut de gamme qui nous fait tant défaut.
      L’imposition par Christian Bourquin à coup de chéquiers (payés par le contribuable)  de la marque « Sud de… » est un échec considérable car elle n’a pas réussi à augmenter le nombre de touristes ni les dépenses moyennes par visiteur !
      Cdc propose de s’ouvrir aux nouveaux marchés touristiques en investissant le budget de la communication départementale et régionale à l’international. Plus que le sud, Pays Catalan ! ».