(Communiqué)

 

-« Non l’extrême droite n’est pas la solution !

Un président sans majorité, un parti d’extrême droite au plus haut, mais une gauche diverse et rassemblée qui retrouve force et vigueur et dont les élus seront des soutiens utiles dans les mois à venir ; voilà en résumé le constat des législatives.

Les projecteurs sont braqués sur Perpignan, son maire et les quatre députées RN nouvellement élues. Le grand chelem pour Louis Aliot et le RN. Mais qui repose sur le vote (et l’abstention) du désespoir.

Qu’ils en aient ou non conscience, les électeurs qui votent Marine Le Pen, Louis Aliot, RN, votent pour un parti d’extrême droite, le parti de l’exclusion, de la nostalgie de l’Algérie française (…) et partisan du maintien du système capitaliste ; un parti contre les intérêts du plus grand nombre.

Ce qui intéresse M. Aliot et le RN ? Le pouvoir, tout le pouvoir ! Mais pour en faire quoi ? Rien ! Voyez à Perpignan, M. Aliot poursuit la politique de son prédécesseur, sans innovation, sans changement.

A Perpignan, nous avons un maire RN et des députées RN, mais les problèmes demeurent et s’amplifient : augmentation des tarifs des services publics municipaux, transports publics inadaptés, crise du logement, rénovation urbaine à la traîne, glorification du colonialisme, absence de concertation avec les habitants, etc.

A Perpignan et dans le pays, nous pouvons nous appuyer sur le programme de la NUPES et la dynamique de la campagne pour continuer le rassemblement, multiplier les initiatives et repolitiser ! Ne nous laissons pas abattre par la fatalité, continuons le combat dans les esprits et sur le terrain, avec toutes les sensibilités. L’alternative passera par la participation citoyenne. L’Alternative ! Endavant s’y emploie ».

L’Alternative ! Endavant

fb : facebook.com/LAlternativeEndavant @ : contact@alternativeperpignan.org