Nicole GASPON (PCF), nous communique avec prière d’insérer :

« Jean Codognès nous refait le coup du « vote utile » à gauche ! On croit rêver !

D’abord cette notion est désormais obsolète.

De plus, on ne voit pas en quoi le résultat du tandem PS/écolo à la présidentielle (5 % sur la circonscription) justifierait une telle rodomontade.

Le passé politique de Jean Codognès ne le désigne pas comme grand rassembleur. Un coup socialiste, un coup vert, et après ? Difficile aussi d’oublier que lors des municipales de 2009 à Perpignan, c’est son maintien au 2ème tour qui a fait chuter la liste d’union de la gauche et permis la réélection de la droite.

Quelles garanties peut-on attendre d’un tel personnage ?

Sur la 1ère circonscription, seuls Françoise Fiter et Claude Cid représentent la gauche authentique, la gauche de conviction. Ils sont des élus de terrain, ils sont auprès des gens. Ils ne changent pas d’étiquette au gré des vents. Face aux sirènes macronistes et au danger FN, la crédibilité est de leur côté ».