Ouillade.eu a été le 1er média dans le département a donner les noms des quatre candidats (pour les 4 circonscriptions des P-O, dès le mardi 7 juin 2016, en début de soirée, investis par la Commission Nationale des Investitures (CNI) du parti Les Républicains, qui ce jour-là se réunissait à Paris.

Daniel MACH, maire de Pollestres, soutien de Jean-François Copé à l’élection primaire de la Droite et du Centre, sur la 1ère circonscription,

Fernand SIRé, ex-maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, député sortant, soutien de Bruno Le Maire, sur la 2ème circonscription,

Danièle PAGèS, élue de la Ville de Perpignan, soutien d’Alain Juppé, sur la 3ème circonscription,

Jacqueline IRLèS, maire de Villeneuve-de-la-Raho, soutien de Nicolas Sarkozy, sur la 4ème circonscription.

On le voit : concernant notre département, l’ensemble des courants qui s’agitent au sein du parti Les Républicains, sont donc représentés.

Le vrai problème, peut-être, certainement même, et qui donne à cette sélection une étiquette « anti représentativité territoriale », c’est que ces 4 candidats investis sont tous issus de l’espace géographique incarné par la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole… Ce qui prouverait, aussi, à démontrer, politiquement s’entend, que Jean-Marc PUJOL (LR), maire de Perpignan, président de PMM, serait, au sein des Républicains, l’homme-fort… De suite après le sénateur François CALVET, ex-président du Comité départemental LR des P-O ! Suivez notre regard…

C’est d’ailleurs plus la personnalité des candidat(e)s investi(e)s qui fait débat que leur soutien, si l’on ne tient pas compte bien sûr des « revanchards » de tous poils qui – masqués derrière des pseudonymes ou des « on-dit » nourrissent les réseaux sociaux et qui n’ont de cesse que de distiller mensonges, contre-vérités et désinformation, voire saloperies, pour aboutir à leurs fins…

D’autres, en revanche, et c’est tout à leur honneur, n’avancent pas cachés pour dire leur 4 vérités. C’est le cas du docteur Jacques MANYA, maire LR de Collioure : « Avec cette désignation des 4 candidats des Républicains dans les P-O, un an avant l’échéance nationale, on sent bien que les instances parisiennes ont pris la mesure du désir de renouveau du personnel politique qu’expriment les Catalans à chaque scrutin… Le concept de recyclerie est intéressant en économie circulaire et le formol finira comme élixir de jouvence au Palais Bourbon. Du coup, la primaire de la Droite et du Centre a-t-elle un intérêt ? ».