Peut-être un peu sous estimés, ou simplement personne n’y croyait ?, mais visiblement  aux dernières informations le mouvement du candidat à la présidentielle, Emmanuel MACRON, en Marche ! évolue dans le 66 et commence son organisation en ordre de bataille électorale, tant pour la présidentielle donc que pour les prochaines législatives – les deux échéances électorales étant programmées pour l’année prochaine, avec des adhérents déjà très impliqués en politique  locale.
On se souvient qu’une réunion a eu lieu à l’hôtel Mercure Centre de Perpignan, le 8 décembre dernier, où l’on avait déjà constaté la présence de 150 personnes, parmi lesquelles certains engagés en politique comme Jean-Paul ALDUY (l’ancien sénateur-maire centriste de Perpignan venu soutenir les organisateurs), ou encore Brice LAFONTAINE (35 ans), président du parti indépendantiste catalan (Unitat Catalana), adjoint au maire de Perpignan (Jean-Marc PUJOL/ Les Républicains)…  ou encore Jimmy PARADIS (36 ans), cofondateur du mouvement Désobéir et ex-candidat aux élections départementales de 2015 (candidat sans étiquette mais qui revendique une sensibilité de Gauche), engagé dans diverses associations. LAFONTAINE et PARADIS rappelant, au passage, qu’ils sont de la même génération que l’ancien ministre de l’Economie dans un Gouvernement socialiste, un certain Emmanuel MACRON.
D’après nos sources, en Marche’66 ! ne cesse de voir son nombre d’adhérents accroître… et déjà plusieurs réunions de travail sont programmées. Ainsi, on a pu comprendre dans les coulisses politiques qu’une réunion de rencontre pour les jeunes en faveur du candidat Macron se tiendrait ce mardi 20 décembre 2016, au Café de la Poste à Perpignan (derrière le Castillet).
Egalement, nous avons pu constater que l’organisation est bel et bien départementale puisque sont déjà programmées toute une série de réunions de travail, avec des responsables de comités, par exemple demain mercredi 21 décembre, dans une annexe de la mairie de Perpignan !, qui accueillera une rencontre d’En Marche’66 ! sur la thématique de l’éducation… ou encore le vendredi 23 décembre, à Rivesaltes, ainsi qu’à Laroque-des-Albères le mois prochain, où là aussi il existe un comité d’en Marche’66 !
Ils seraient 600 adhérents pour en Marche dans le seul département des Pyrénées-Orientales, et déjà quelques engagés qui ne se cachent  « plus » de leur ambition politique. D’autres réunions sur d’autres thèmes, comme le travail, la culture (…), seraient déjà actées.
Lors de la réunion du 8 décembre à l’hôtel Mercure Centre, nous avions pu constater la présence de certains anciens colistiers de Clothilde RIPOULL, comme certains militants du PS ou issus de la mouvance Les Républicains (des Juppéistes notamment). Certes, beaucoup de curiosité mais visiblement  les plus engagés sont déjà investis sur leur réseaux sociaux et ne se cachent plus de leur soutien à Emmanuel  Macron.
On a pu ainsi constater par exemple que Brice LAFONTAINE (qui est responsable d’un comité local d’en Marche’66 !) avait déjà mis une photo de couverture d’en Marche sur son Facebook, de même qu’il avait déclaré proposer des candidatures aux prochaines législatives pour Unitat Catalana… ou encore Jimmy PARADIS qui avait lui aussi « tweeté » à plusieurs reprises en faveur d’Emmanuel MACRON ces derniers jours, en affirmant « vouloir s’investir pour les prochaines législatives car la réussite se fait par le biais du travail » et « qu’il fallait valoriser le travail et devenir acteur d’une nouvelle politique au lieu de rester spectateur du naufrage  en cours… ». Sans oublier la précieuse contribution de Jean Paul ALDUY qui lui aussi soutient bien évidemment Emmanuel MACRON dans ses publications quotidiennes sur son blog.
D’autres anciens maires des P-O, et non les moindres, étaient présents lors d’une première réunion et se disent prêts à soutenir en 2017 Emmanuel  MACRON et les candidats du 66 pour les élections législatives.
Autant  dire qu’Emmanuel MACRON suscite autant de soutiens à Gauche qu’à Droite ainsi qu’au Centre et, bien évidemment, ailleurs. Certains élus de Gauche comme de Droite se disent déjà prêts à soutenir ces candidats en 2017 pour ne pas devoir soutenir le programme du vainqueur de la primaire de la Droite, François FILLON, et, en cas de victoire de l’ancien Premier ministre socialiste, Manuel VALLS, aux prochaines primaires de la Gauche, « pour ne pas devoir soutenir la politique du PS  menée jusque là ». On ignore encore, comme toujours, ce que penseront ceux du Centre…
« Quoi qu’il en soit, confie aujourd’hui un militant de En Marche’66 !, personne n’osait en parler mais la surprise vient bien d’arriver : si les comités d’Emmanuel  MACRON s’organisent dans tout le département, et qu’il y aurait donc aux dernières nouvelles plus de 600 adhérents comme on a pu le constater, il est donc fort probable que parmi ces adhérents certains seront candidats aux prochaines élections législatives… ».
Personne n’ose encore s’avancer sur ces candidatures, mais les noms cités ci-dessus seraient déjà bien partis pour l’être ! « Il y aura bien des candidats sur chacune des quatre circonscriptions des P-O, nous souffle déjà certains responsables de comités, « et la génération « Macron » se lève dans toute la France, comme à Perpignan, car bien des citoyens veulent s’investir pour un vrai renouveau, pour un profond changement de notre société, ce qu’à part Emmanuel MACRON aucun autre candidat à la présidentielle de 2017 est en mesure d’assurer. Nous sommes jeunes, nous avons envie de réussir et ne pas pouvoir réussir c’est insupportable disait Emmanuel Macron ! On a donc bien Emmanuel MACRON dans notre département. Ce n’est plus du suspens mais bel et bien une réalité, et ceux engagés croient en une nouvelle politique jeune et dynamique aussi bien sociale que libérale ! ».