Les propos tenus lundi soir, dans sa commune de Saint-Laurent de la Salanque, par le député-maire Fernand Siré (UMP), devant le comité de pilotage de sa campagne pour les prochaines élections législatives, suscitent déjà de nombreuses réactions…

D’abord, nous fait-on remarqurer à l’UMP’66, « celui qui veut virer les vieux caciques de l’UMP devra commencer par donner l’exemple, car à ce jour il est, et il reste, le plus âgé de nos parlementaires : 67 ans pour Fernand Siré (né le 31 mars 1945 à Saint-Laurent) ; contre 59 ans pour le sénateur et président du comité départemental UMP’66, François Calvet (né le 1er avril 1953 à Perpignan) ; 57 ans pour le député-maire de Pollestres, Daniel Mach (né le 4 décembre 1955 à Perpignan) ; et 55 ans pour Mme Jacqueline Irles, députée-maire de Villeneuve-de-la-Raho (née le 24 mai 1957 à Perpignan)… Même Jean-Charles Moriconi, et ce n’est pas peu dire !, le secrétaire départemental de l’UMP’66, de par ailleurs adjoint au maire de Pollestres et son attaché parlementaire, est beaucoup, beaucoup plus jeune que M. Siré, une dizaine d’année de moins ! Alors, qui vise Fernand Siré dans ses propos délirants ? ».

Ensuite, quelle va être l’ambiance à l’Hôtel d’Agglo de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA), ce vendredi matin, à l’occasion du traditionnel petit-déjeuner hebdomadaire qui réunit le président, Jean-Paul Alduy (Parti radical), de par ailleurs 1er adjoint de la Ville de Perpignan, et tous les maires dont PMCA couvre le territoire ? Car Fernand Siré, vice-président de cette Agglo, a particulièrement soigné son président dans les propos tenus lors de la mise en place de son comité de pilotage et que nous avons publié sans retouches ci-dessous (voir article précédent)…