Voilà qui va donner des ailes au maire de Claira, José Puig (MoDem), de par ailleurs conseiller général et président de la communauté de communes Salanque/ Méditerranée… candidat « non déclaré » (mais selon des proches ça ne saurait tarder !) aux prochaines élections législatives sur la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales.

De l’avis d’élus pourtant estampillés UMP sur cette 2ème circonscription, et dans le cas où Jean-Paul Alduy (Parti radical), président de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’agglo PMCA) et 1er adjoint de la Ville de Perpignan, n’irait pas dans cette compétition électorale, José Puig serait le candidat issu de la droite parlementaire – bien qu’il se définisse « comme un centriste à part entière point à la ligne » – le mieux placé pour l’emporter.

Signes avant-coureurs d’un José Puig qui se prépare à entrer « très efficacement » dans la bataille : il avance ses pions précautionneusement sur l’échiquier politique local, d’une commune à l’autre, d’un territoire économique à l’autre… et la réussite spectaculaire (au niveau de l’emploi) de son immense zone d’activités commerciales et artisanales, Carrefour Claira (désormais le plus grand employeur privé au nord du département), le positionne comme un acteur social incontournable sur cette 2ème circonscription.

José Puig pourrait saisir la venue prochaine, à la salle polyvalente de Claira, du député des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle (MoDem), maire de Lourdios-Ichère dans le Béarn où il est né le 3 mai 1955, membre du Bureau exécutif national du MoDem, pour se déclarer candidat et lancer officiellement sa campagne pour les législatives sur cette 2ème circonscription.

Un meeting de ce très proche de François Bayrou qu’est Jean Lassalle (technicien agricole spécialisé dans l’hydraulique) aux côtés de José Puig , l’entreprenant maire-vigneron: « Cela aurait vraiment de la gueule ! ». Enfin, localement, la campagne va prendre des couleurs…