Le jeune David Bret (UMP), conseiller municipal de Canet-en-Roussillon, conseiller communautaire et petit-fils de l’ancienne députée-maire Arlette Franco, a du être surpris de découvrir ce matin dans la presse locale qu’il avait fait consigner par plusieurs maires de la 2ème circonscription des P-O (où il est candidat à l’investiture de son parti), une lettre de soutien le concernant et destinée à Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP.

Car si l’information est exacte, elle ne devait pas filtrer d’ici quelques jours… Le temps en tout cas que le principal intéressé, le destinataire, la reçoive et en prenne connaissance. C’est là la moindre des politesses, non ? Mais dans les P-O, en politique, c’est bien connu, les usages on n’en a que faire. Mieux : on s’assied dessus !

Bref, David Bret, qui ne voulait pas que l’existence de cette lettre soit dévoilée immédiatement, pas plus d’ailleurs que les noms de ses cosignataires, surtout pas aux parlementaires des P-O « dans lesquels je n’ai plus confiance ! «  (sic), fait ici et maintenant l’apprentissage de la vraie politique locale… À moins que ce ne soit là pure stratégie de sa part ? Dans ce cas, mieux vaut encore que les instances nationales de l’UMP entérinent au plus tôt l’investiture du député sortant, ce cher Fernand. Et vite, qu’on en parle plus !