Jean Paul Alduy, aux côtés de Jacqueline Irlès

C’est en présence de nombreuses personnalités locales (comme nous nous en sommes déjà fait l’écho dans ces mêmes colonnes), qu’a eu lieu, samedi à la mi-journée, dans le centre du village d’ Argelès-sur-Mer, l’inauguration de la permanence électorale de Mme Jacqueline Irles (UMP), députée sortante, maire de Villeneuve-de-la-Raho et vice-présidente de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’Agglo PMCA).

Parmi les hommes politiques présents : Jean Paul Alduy (Parti radical), ex sénateur, président de PMCA et 1er adjoint de la Ville de Perpignan, qui connait très bien cette 4ème circonscription des P-O, pour avoir de solides origines familiales ancrées dans le Vallespir (son père puis en suivant sa mère ont été maires d’ Amélie-les-Bains/ Palalda et conseiller général du canton d’ Arles-sur-Tech) pendant un demi-siècle)…

Le soutien de Jean-Paul Alduy à Jacqueline Irles a été d’autant plus remarqué (et apprécié) que le président de l’Agglo PMCA a profité de sa présence aux côtés de Mme la députée pour officialiser une candidature unique UMP – Parti radical sur la quatrième circonscription !

Jean-Paul Alduy, sous le regard de Jean-Charles Moriconi, secrétaire départemental de l’UMP’66, a souligné « l’attachement aux valeurs de proximité de la députée sortante » et a salué « le fidèle dévouement dont elle a fait preuve durant ces cinq ans de mandat de députée (…). Jacqueline Irlès a mon soutien ainsi que celui de toute la famille Alduy sur la quatrième circonscription ».

Ensuite, Jacqueline Irles est revenue sur ses cinq ans au sein de la majorité présidentielle, sur le bilan du président-candidat Nicolas Sarkozy et du gouvernement François Fillon en insistant particulièrement sur la revalorisation de l’apprentissage, la réforme des retraites, la revalorisation du travail et le retour de la diplomatie française.

La députée sortante est revenue sur son action dans la circonscription pour laquelle elle a oeuvré en dépassant les clivages politiques droite/ gauche : « combat pour l’enfouissement de la THT, reconstruction de la digue de Cerbère après la tempête de 2008, Parc naturel marin de la Côte Vermeille »… et elle a insisté sur « son rôle de porte parole des habitants de la circonscription avec plus de 3 000 rendez-vous particuliers assurés en cinq ans ».