Louis Aliot, secrétaire départemental du Front national (FN), conseiller régional, candidat aux élections législatives sur la 1ère circonscription des P-O, nous communique avec prière d’insérer…

« Sous la dictée d’Alduy, l’adjointe au maire de Perpignan a osé un communiqué prenant à partie le Front national et le dénonçant comme un « parti politique qui prospère (…) à partir des thèses nationalistes exénophobes, de slogans populistes dangereux, et d’un programme économique qui conduirait le pays à la faillite ». Rien que ça.

Oubliant les origines nationales et patriotiques du radicalisme, je dirai comme Clemenceau au fossoyeur de Perpignan : « Les cimetières sont plein de gens irremplaçables, qui ont tous été remplacés ».

Pour le reste, je constate :

– En premier lieu que nous sommes en faillite comme l’avait dit François Fillon et que nous le devons à la politique irresponsable menée par les amis de monsieur Alduy et par la gauche depuis plus de 30 ans ;

– Que Perpignan ville gérée par la dynastie et le système Alduy est l’une des villes les plus endettées de France dont le bilan est calamiteux ;

– Que par la volonté du système Alduy et par pur clientélisme, Perpignan s’est laissée entraîner dans un communautarisme destructeur, contraire aux valeurs de la République et dont les émeutes de 2005 ont été un révélateur et une alerte pour l’avenir ;

– Que par le laxisme ambiant et une vision antirépublicaine, nous voyons de plus en plus de femmes voilées dans notre département au mépris du droit des femmes et des libertés individuelles et un renforcement du radicalisme religieux dans nos quartiers ;

– Qu’un adjoint en exercice, Mme Beaufils, a une position strictement inverse à celle du maire de Perpignan que j’ai entendu sur les ondes ce mercredi 13 juin 2012 en matinée dire respecter les positions d’un Front national qui a changé ;

Que l’aveu est fait que monsieur Mach n’est pas un homme de droite mais un sous-marin du parti radical d’Alduy ;

– Enfin que Mme Beaufils, MM. Alduy et Mach appellent à voter pour la Gauche dans la seconde circonscription !

Les masques tombent ! Seul le Front national avance mains propres et tête haute dans notre département.

Dimanche aucune voix ne doit manquer au Rassemblement Bleu Marine sur la première circonscription ! ».