« Afin que soient entendues les revendications essentielles sur l’emploi, les salaires, les retraites, les services publics, le statut des salariés… Le monde syndical a besoin de s’appuyer sur une force de gauche unitaire. Une gauche combattive et résistante, face à la finance. Pour cela, les élections législatives sont essentielles pour peser utilement sur le gouvernement socialiste. Si avoir un groupe parlementaire du Front de Gauche (FdG) pour relayer et traduire politiquement nos revendications est nécessaire et serait efficace… Nous n’oublions pas, que rien ne pourra se faire sans un rapport de force construit et mobilisateur de tous les salariés. Commençons en France, comme bien souvent dans l’histoire de l’Europe, à changer enfin de cap pour l’avenir des humains et de notre planète. Faisons tout, pour que le changement se fasse réellement maintenant, avec le Front de Gauche… et vive le mouvement social ! ».

Les premiers signataires de cet « Appel de syndicalistes » sont :
Bernard Bocabarteille, Jean-Claude Zaparty, Marc Moliner, Miquel Franquesa, Anne-Marie Delcamp, Brigitte Figuerola, Alain Vibert Guigue, Pascal Borreill, Patrick Cases, Pierrick Cymbler, Yannick Robert, Eugène Rios, Julien Berthélémy, Fabrice Leclerc, Christian Genex, Christophe Olive, Fernand Vignal, Stéphane Quintin, José De Jésus, Georges Malet, Roland Castanier, Jacques Domenech, Yves Gauby, Georges Gauby, Marie-Carmen Gauby, Michel Gattulli, Bernard Gentilleau, Gérard Mandrau, Carine Tartas, Martine Palau, Emmanuel Persquet, Philippe Galano, Bruno Grandener, Bernard Felieu, Odile Garcia, Véronique Marnou, Jean-Marie Laurendeau, Kader Abdouche, Rachid Abdouche, Françoise Chatard, Nadia Martinez, Gérard Gironell, José Perez, Jeanne Rousseau, Olivier Boden, Jeannine Dupuy, Yamina Mazary…