Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi matin, à l’entrée du centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle Bouffard-Vercelli, à Cerbère, Pierre Aylagas (PS), maire d’Argelès-sur-Mer et conseiller général, candidat socialiste sur la 4ème circonscription des P-O, a rendu public le courrier qu’il a adressé à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, au sujet du devenir du Pôle santé de la Côte Vermeille… sans oublier le Château Bleu d’Arles-sur-Tech.

Pierre Aylagas, pour cette conférence de presse, était entouré de Francis Manent (PS), maire de Saint-André et président du Pays Pyrénées-Méditerranée, de Jean-Claude Portella (PS), maire de Cerbère, et de Michel Moly (PS), maire de Collioure, conseiller général (canton de la Côte Vermeille) et 1er vice-président de l’Assemblée départementale (notre photo ci-dessous).

Auparavant, le candidat socialiste avait démontré, courriers à l’appui, les nombreuses interventions qu’il a effectuées depuis des mois auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé), en tant que président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille.

Ces interventions co-signées à chaque fois par les quatre maires de la Côte Vermeille – Banyuls-sur-Mer (UMP), Cerbère (PS), Collioure (PS) et Port-Vendres (UMP) – avaient pour but de s’opposer au Schéma régional d’organisation des soins du Languedoc-Roussillon (SROS), arrêté le 9 mars 2012. Ce schéma indique : « pour les activités de soins de suite et de réadaptation, le recentrage sur Perpignan est à encourager (…) ».

Ces activités de soins concernent le centre Bouffard-Vercelli de Cerbère, le centre Hélio-Marin de Banyuls-sur-Mer, spécialisé dans la réadaptation cardiologique et le Château Bleu d’ Arles-sur-Tech.

Pierre Aylagas a également rappelé qu’en juillet 2007 « la mobilisation des élus de gauche, des syndicats et des citoyens avait permis de repousser le projet de transfert du centre Bouffard-Vercelli vers Perpignan. Aujourd’hui, la mobilisation continue pour que ces emplois soient maintenus sur place dans les communes de la Côte et à Arles-sur-Tech, dans le Vallespir ».