lancement en fanfare de la campagne de Pierre Aylagas

Venues de toute la 4ème circonscription des P-O, 800 personnes ont assisté, jeudi 10 mai en soirée, à l’espace Jean Carrère, à Argelès-sur-Mer, au lancement de la campagne de Pierre Aylagas (PS), maire d’Argelès-sur-Mer et conseiller général, candidat investi par le Parti socialiste, et de sa suppléante Nicole Villard, 1ère adjointe au maire du Boulou.

800 militants et sympathisants enthousiastes puisque le discours de Pierre Aylagas s’est terminé par une standing ovation mais aussi un impressionnant aréopage d’élus venus soutenir leur candidature.

Au premier rang de ceux-ci, Christian Bourquin, sénateur des P-O et président du Conseil régional Languedoc-Roussillon et Hermeline Malherbe, présidente du Conseil général des P-O.

A leurs côtés – René Olive de Thuir était excusé – quatre des cinq conseillers généraux socialistes de la circonscription : Robert Garrabé (conseiller général du canton de Céret et maire de Saint-Jean-Pla-de-Corts), Alexandre Reynal, (conseiller général du canton d’Arles-sur-Tech et maire d’Amélie-les-Bains), Marcel Mateu (conseiller général du canton d’Elne) et Michel Moly (conseiller général du canton de la Côte Vermeille et maire de Collioure)… et Guy Esclopé, président départemental du Parti radical de gauche (PRG).

Solidement ancré dans le territoire, Pierre Aylagas peut aussi compter sur de nombreux maires présents à l’espace Jean Carrère.

Ainsi, Jean-Claude Portella (Cerbère), Francis Manent (maire de Saint-André), Christian Nifosi (maire de Villelongue-dels-Monts), Yves Porteix (maire de Sorède), Serge Soubielle (maire de Bages), Michel Martin (maire de Montescot et président de la communauté de communes Illibéris), Christian Olive (maire du Boulou), Alexandre Puignau (maire des Cluses), Roland Noury (maire de Saint-Jean-Lasseille) et Erick Brisse (maire de Terrats) sont venus appuyer sa candidature.

Débutée par un message vidéo du chanteur Cali totalement engagé aux côtés de Pierre Aylagas, la réunion publique a permis de découvrir le slogan de campagne des candidats : « le changement, c’est ici » qui fait écho au slogan de François Hollande : « le changement, c’est maintenant ».

Dans son intervention, Pierre Aylagas a rappelé que « la gauche était redevenue majoritaire dans la circonscription en progressant de 6% par rapport aux présidentielles de 2007. Il faut aujourd’hui une majorité forte à François Hollande à l’Assemblée Nationale » a rappelé le candidat qui a lancé un appel à la mobilisation. Une mobilisation qu’il conduira lui-même en organisant « au moins deux réunions publiques par canton jusqu’au 10 juin ».

800 militants et sympathisants enthousiastes