Sénateur des P-O et maire de Le Soler, également vice-président de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’agglo PMCA), François Calvet, en tant que président du Comité départemental de l’UMP’66, a fustigé l’absence des élus de Perpignan lors de la visite, hier à Prades, du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand

« Les membres du Comité départemental UMP de Perpignan ont eu tort de ne pas participer à la réunion du comité organisée entre 12 h 30 et 14 h, à Prades, en présence de Xavier Bertrand. Malgré l’horaire, 300 cadres du parti étaient présents (…). Cela est d’autant plus dommage que c’était là la 3ème visite du ministre dans les Pyrénées-Orientales, et notamment on se souvient à Perpignan lorsqu’il est venu soutenir Jean-Paul Alduy lors des dernières élections municipales (…) ».

Faut-il en déduire – par ces propos signés François Calvet – que Jean-Paul Alduy n’aurait pas la reconnaissance du ventre ?… Il est vrai que, depuis son échec aux élections sénatoriales (mais le président de l’agglo PMCA l’avait annoncé bien avant le 25 septembre 2011), Jean-Paul Alduy n’est plus à l’UMP. Il a retrouvé ses premières amours en politique dans le mouvement de son ami Jean-Louis Borloo, le Parti radical.