« Ce dimanche le peuple de gauche a désigné son candidat à la présidentielle. Nous nous réjouissons de la forte participation de plus de deux millions de votants.

Après la victoire incontestable de Benoit Hamon nous devons œuvrer maintenant pour porter notre candidat et notre projet de société vers la victoire.

Nous avons conscience que sans une gauche fraternelle et unie, il n’y aura pas de victoire de la gauche à la présidentielle.

Il est regrettable que certains élus usent de leur « droit de retrait » dérogeant ainsi à l’engagement de la primaire citoyenne.

Avant de poursuivre le combat face à nos vrais adversaires, nous devons tous – sympathisants, militants, élus – nous réunir et entériner nos divergences pour vaincre le combat face au racisme, à la xénophobie et au programme de casse sociale du candidat Fillon ».