Le 5 décembre dernier, la « soirée-cinéma » du GESA (Groupe d’Études Sociétales et Actions) a été un bel exemple de solidarité…

Renée Soum, ancienne députée socialiste des P-O, fondatrice et présidente du GESA, a remercié les participants à la soirée qui, malgré le froid, « étaient venus faire oeuvre de solidarité et participer en quantité et en qualité à la soirée pour les Philippines ».

Mme Soum a apprécié « qu’une forte délégation du club sportif de natation Synchro66 se soit déplacée pour se joindre aux fidèles et les a chaleureusement remerciés au nom du GESA« .

Enfin, elle a exprimé sa gratitude envers  les communes d’Amélie -les-Bains-Palalda, de Latour-de-France, pour leur soutien, insistant dans son propos en guise de conclusion « sur l’action de l’Association catalane du Don du Sang Bénévole de Cabestany, pour son don financier ainsi que les absents qui ont tenu à envoyer leur obole ».

La présidente du GESA a appelé à la tribune Jacques Verdier, de l’Institut Jean Vigo, qui avec son brio habituel a présenté le film « Lola » du réalisateur Brillante Mandoza,dont la réputation internationale n’est plus à faire , lui qui a mis en scène Isabelle Huppert dans « La Captive ».

Le GESA a récolté 2 000 euros pour la Fondation de France et apporter ainsi la pierre de l’association GESA à la reconstruction des Philippines.

Un bel exemple de solidarité, en ces temps difficiles, que Renée Soum n’a pas manqué de saluer une nouvelle fois dans sa conclusion.


– Sur notre photo : Renée Soum, entourée de Guy et Antoine Figue respectivement  trésorier et  vice-président du GESA .