Communiqué de presse.

« Le gazoduc une infrastructure au service des traders et du gaz de schistes.
Le PCF’66 rejoint le collectif de résistance au passage du Gazoduc Midcat dans les PO, porté par la multinationale d’origine française TIGF. Ce gazoduc n’est pas utile au département sauf pour massacrer un peu plus ses paysages. C’est une affaire de « gros sous » liée à la libéralisation du marché de l’énergie (comme ce fut le cas pour la THT). Les traders ont besoin de ces « autoroutes » pour faire circuler du gaz, très souvent de schiste acheté à un instant T dans des pays, parfois ex colonies françaises, ou la démocratie, le droit du travail, le respect de l’environnement sont quantités négligeables. Au demeurant le gaz dit naturel est composé de méthane, les nombreuses et régulières fuites sur le réseau de tuyaux et la combustion ont un impact des dizaines de fois plus dangereux sur la couche d’ozone que le CO2. Nous ne sommes pas dans la transition énergétique mais dans la transaction financière et la transition vers une autre énergie fossile. Pour toutes ces raisons le PCF’66 rejette le gazoduc ici et ailleurs dans les Pyrénées ».