Jacques Cresta.

Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O et vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, vient de prendre connaissance du baromètre de l’accessibilité réalisé par l’Association des paralysés de France pour cette année : « Une nouvelle fois la ville de Perpignan se classe parmi les dernières, 88ème/ 96 !, derrière toutes les autres principales villes de notre région. A noter que parmi les villes de plus de 100 000 habitants, elle arrive carrément derrière (…) ».

Pour la 4ème année consécutive, l’APF classe tous les chefs-lieux départementaux afin de mesurer les avancées de mises en accessibilité et l’implication des collectivités locales dans ce domaine, avec pour objectif le respect au 1er janvier 2015 le fait que tous les établissements recevant du public soient accessibles.

« Certaines communes, ajoute Jacques Cresta, ont su marquer leur volonté de se préparer au mieux afin d’atteindre cet objectif, comme Grenoble, Nantes et Montpellier. Pour Perpignan, le chemin reste encore long, même si nous sommes passés juste au-dessus de la moyenne, 10.3, contre 8.4 l’année dernière, la volonté ne semble pas être suffisante pour aller jusqu’à la barre fixée pour 2015, à la différence d’autres villes, aussi mal classées que Perpignan l’an passé, mais qui se retrouvent aujourd’hui parmi les 30 premières dans ce classement (…) ».

Ce classement révèle également que Perpignan arrive en dernière position sur l’adéquation entre le cadre de vie et l’accessibilité.

Le député compte pleinement s’investir sur ce sujet, particulièrement auprès des commerçants et des artisans « afin de les sensibiliser sur cette accessibilité. Certes, ces travaux nécessitent des frais d’investissement, difficile pour certains en cette période de crise, mais il est important que les personnes à mobilité réduite, dont les personnes handicapées et/ ou âgées, puissent accéder à nos commerces de proximité, plutôt que d’être dans l’obligation de se rendre dans des grandes enseignes plus accessibles ».