Voici le courriel qui a été envoyé ce mardi 26 juin 2018 aux adhérents de la fédération départementale du parti Les Républicains des P-O, et signé du trésorier, Olivier AMIEL…

« En tant que référent départemental d’Alain JUPPé lors de la campagne de « La primaire de la droite et du centre » en 2016 Romain GRAU a sollicité une société de sonorisation pour un meeting à la salle Al Sol de Perpignan le 6 juillet 2016.
À l’époque, Romain GRAU était encore membre de notre parti Les Républicains, et avait été destinataire en tant que référent d’Alain Juppé du guide des primaires qui prévoyait notamment dans son article 5 sur la prise en charge financière que : « Conformément à la note du Trésorier national, la fédération ne prend pas en charge les dépenses de campagne des équipes locales. De même, aucune avance financière ne peut être réalisée. Lors de la venue d’un candidat, toute prise en charge financière est exclue. ».
Or, malgré plusieurs relances de la société et de notre Président François LIETTA tant à Romain GRAU qu’au cabinet d’Alain JUPPé, la facture de 918 € est restée en souffrance.
Compte tenu que ces primaires étaient organisées par notre parti et que cette dette donnait une très mauvaise image de celui-ci vis-à-vis d’une entreprise locale, nous avons décidé de régler cette facture, mais nous avons mis en demeure le député Romain GRAU de rembourser sous 15 jours.
À défaut nous saisirons la justice pour obtenir le remboursement d’une facture non payée par ce référent de la primaire qui a trahi notre parti en rejoignant En Marche contre nos candidats LR durant les élections législatives, et qui en plus représentait un candidat à la primaire qui a avoué ne plus cotiser à notre parti depuis plus de deux ans… ».

Et il paraît que les bons comptes font les bons amis !… A vingt mois des prochaines élections municipales, Romain GRAU, candidat déclaré sur la ville de Perpignan, devrait se dépêcher de régler sa dette à Olivier AMIEL, ès-qualité de trésorier de la fédération LR’66.