La haute juridiction a rejeté un à un les arguments de Jean Jouandet, ancien préfet et opposant du maire de Saint-Cyprien, Thierry Del Poso, et a notamment rappelé « qu’aucun texte n’impose l’usage d’isoloirs lors des opérations de vote, ni n’interdit aux conseillers municipaux de rédiger eux-mêmes leurs bulletins de vote pour l’élection du président de l’intercommunalité »