« Le Parti de Gauche 66 apporte son soutien au mouvement de grève dans l’éducation nationale de jeudi 17 septembre à l’appel d’une intersyndicale.

Le PG’66 a dénoncé dès le début les risques que la réforme du collège fait peser sur l’Ecole de la République (remise en cause des contenus, vision minimaliste et utilitariste des savoirs, territorialisation accrue du système éducatif  par la fuite en avant vers plus d’autonomie et de concurrence etc.). Le PG 66 demande au gouvernement le retrait immédiat de la réforme du collège.

Au-delà de cette réforme, le PG 66 dénonce le plan global visant à faire passer l’ensemble du système éducatif sous les fourches caudines de l’austérité et de l’idéologie managériale. Après le Primaire ou le décret Hamon cassant les statuts des personnels, ce sera bientôt au tour du Lycée de subir les rigueurs de ces contre-réformes. Le rapport parlementaire sur les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur dévoilé par la mission d’information de l’Assemblée nationale le 8 juillet 2015 l’indique clairement : il ambitionne d’inscrire le lycée « dans le droit fil de la réforme du collège » !

Ce jeudi 17 septembre, à Perpignan, à partir de 10h 30, place de la Victoire au Castillet, le PG’66 invite à contester dans un même élan la réforme du collège et le projet global du gouvernement qui menacent pareillement les missions de l’Ecole de la République. Le Parti de Gauche 66 construit au contraire l’école de l’égalité et de l’émancipation ».

Francis Daspe, président de la Commission nationale Education du PG

Co-secrétaire départemental du PG 66