Déclaration de la fédération du PCF des Pyrénées-Orientales

 

La SNCF bien commun de la nation !

 

« A   l’appel de plusieurs organisations syndicales, un large mouvement social est en cours à la SNCF. Les cheminots viennent de s’exprimer massivement contre le projet de réforme structurelle de l’entreprise publique et l’ouverture du rail à la concurrence exigée par la Commission européenne au nom des dogmes du libéralisme et de la finance. La Fédération du PCF des Pyrénées-Orientales apporte tout son soutien aux revendications portées par les cheminots mobilisés pour le retrait de cette réforme qui doit être présentée à l’Assemblée Nationale le 17 juin prochain.

Comme le proposent les organisations syndicales (CGT, FO, SUD-RAIL), un véritable dialogue social doit s’instaurer. Le PCF demande au gouvernement le report du débat parlementaire sur la réforme annoncée pour permettre l’organisation d’un véritable débat populaire et démocratique sur l’avenir de la SNCF. Dans ce cadre, pour faire la clarté sur les enjeux de cette réforme, la tenue d’un débat télévisé avec le Secrétaire d’Etat chargé des Transports, Frédéric Cuvillier, s’impose.

Le PCF appelle tous les parlementaires de gauche, majoritaires à l’Assemblée Nationale et au Sénat, à ne pas voter ce projet qui condamne la SNCF à la privatisation pour permettre, à partir d’un large débat démocratique, l’élaboration d’une réforme qui prenne en compte des besoins réels des usagers et du développement de ce service public, bien commun de la nation ».