Communiqué de presse.

 

« Le groupe thématique « Injustices sociales et justice fiscale » de La France Insoumise à Perpignan dénonce la manipulation consistant à laisser penser que des citoyennes et des citoyens ne contribueraient pas à l’effort fiscal. Des propositions visant à ce que chacun paie l’impôt sur le revenu, même de manière symbolique, sont lancées par le gouvernement Macron comme des ballons d’essai. Elles visent en réalité les plus modestes qui, faute de revenus suffisants, en sont exonérées. L’objectif est évident : culpabiliser et faire payer encore davantage les pauvres en alimentant la rengaine du prétendu assistanat, ceci pour justifier à bon compte les cadeaux fiscaux concédés à la minorité des ultra-riches par le Président MACRON.

Il est urgent de démasquer ce mensonge en affirmant que tous les Français paient l’impôt : que vous soyez SDF ou milliardaire, vous acquittez le même taux de TVA sur les produits de consommation. Cet impôt proportionnel, qui ne tient pas compte des ressources, pèse plus fortement sur les foyers les plus modestes. Les plus pauvres qui dépensent la totalité de leurs revenus pour leurs besoins contraints paient 12% de T.V.A. par rapport à leur revenu disponible, tandis que les plus aisés n’en paient que 5%.
La TVA représente 51 % des recettes fiscales de l’Etat alors que l’impôt sur le revenu (impôt progressif en fonction des revenus) représente que 20 à 25 % des recettes de l’Etat.

Pour une justice fiscale, le groupe thématique « Injustices sociales et justice fiscale » estime que le système fiscal doit être entièrement refondé en appliquant le principe de la progressivité qui veut que plus on gagne d’argent, plus on contribue au bien public, comme le prévoit le programme de La France Insoumise, « l’Avenir en commun » :
– En renforçant la progressivité de l’impôt sur le revenu par des tranches supplémentaires (14 tranches d’impôts au lieu de 5 aujourd’hui).
– En faisant de la contribution sociale généralisée (CSG) une contribution progressive qui pèserait moins sur les petits revenus.
– En réduisant la TVA sur les produits de première nécessité, en réinstaurant une TVA grand luxe.
– En imposant les revenus du capital comme ceux du travail par une assiette large et unifiée.
– En supprimant les niches fiscales injustes, inefficaces socialement comme le CICE ou nuisibles écologiquement.
– En rétablissant l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).
– En refondant l’impôt sur les sociétés pour établir l’égalité devant l’impôt entre PME et grands groupes.
– En terrassant l’évasion et la fraude fiscales ».