(photo @archives personnelles Joëlle Iglesias-Ferrand)

 

Communiqué de presse de Joëlle Iglesias-Ferrand (LR) suite Conseil National des Investitures :

« Le 3 juin dernier, j’ai demandé au Président SARKOZY l’investiture de notre parti, « Les Républicains », afin de proposer à nos concitoyens une autre alternative lors des élections législatives de 2017.

En faisant acte de candidature, mon premier but était de lancer le débat sur la limite d’âge et la parité en politique, deux valeurs qui comptent aujourd’hui parmi les principales aspirations de notre société.

Je souhaitais aussi impulser une nouvelle dynamique, en fédérant autour de moi toutes les bonnes volontés pour créer une synergie capable de porter un projet ambitieux et en adéquation avec les attentes des habitants de notre circonscription.

Dans la mesure où notre parti avait décidé d’investir d’office les députés sortants, j’étais consciente de la difficulté de la tâche.

C’est d’ailleurs cette règle qui a conduit le Conseil National des Investitures à désigner Fernand SIRE comme candidat.

Sans amertume, je lui souhaite bonne chance et espère qu’il rencontrera le succès dans l’échéance électorale de 2017.

Pour ma part, je ne regrette pas d’être allée au bout de mes convictionsen défendant mes idées et mes valeurs dans un contexte qui m’était largement défavorable.

J’ai bâti mon engagement politique sur la volonté de rassembler et de rester aux plus proches des attentes de la population.

C’est ce que j’ai toujours fait durant mon mandat de maire du Barcarès. Et aujourd’hui, je suis fière d’avoir exprimé la force et la sincérité de mon engagement politique, en présentant une candidature difficile mais dont le mérite est de correspondre à ce en quoi je crois.

Vous avez été très nombreux à me soutenir : élu(e)s, militant(e)s, sympathisant(e)s, mais surtout beaucoup de personnes de la société civile qui aspirent simplement à plus de modernité et de dynamisme.

Je vous remercie très chaleureusement pour toutes les marques d’affection, d’espoir et de confiance que vous m’avez adressées ».