Communiqué de presse.

 

« Interruption du trafic ferroviaire entre Perpignan et Montpellier. Il faut répondre aux besoins des usagers.
Depuis les récentes intempéries, la ligne ferroviaire entre Perpignan et Montpellier est endommagée. Nous comprenons parfaitement que pour des raisons de sécurité, cette dernière soit fermée afin d’engager de nécessaires travaux. En revanche, ce que nous ne comprenons pas du tout c’est :

• L’absence d’information à l’attention des usagers, de la presse,

• Le refus catégorique de mettre en place des navettes de bus en substitution. Se contenter de demander le report de son déplacement (11 jours minimum) n’est pas acceptable. C’est faire fi des obligations du quotidien pour la majorité des voyageurs.

Devant cette situation, nous avons aussitôt alerté notre collègue radical au Conseil Régional, Jean Jacques BOLZAN afin qu’il intervienne auprès de la présidente Madame Carole DELGA. Parallèlement des parlementaires radicaux vont questionner le ministre des transports. Dans un « pays moderne » la question du déplacement collectif doit être une priorité et son traitement engagé d’urgence. Au plus vite, nous demandons la mise en place de moyens permettant de relier Perpignan à Montpellier et Figuères en Espagne (pour Barcelone). Même si nous sommes conscients qu’un remplacement total n’est pas envisageable en raison du nombre de véhicules qu’il faudrait mobiliser, il faut se donner les moyens d’une offre temporaire adaptée et raisonnable par la route. Une information claire, adaptée et largement diffusée doit être un minimum dans ce genre de situation ».
Jacques GARSAU, le président du Mouvement Radical des P-O 

Jean-Michel HENRIC, le secrétaire