A ce jour, il ne s’agirait que de simples rumeurs, il est vrai que nous n’avons pas eu de contact direct sur la question avec les maires des quatre communes concernées qui pourraient unir leurs destins, à savoir : Les Angles et Matemale d’une part, villages situés en Capcir (3ème circonscription) ; Sorède et Laroque d’autre part, dans les Albères (4ème circonscription).

Selon nos interlocuteurs sur place, des discussions auraient eu lieu, dans un cercle extrêmement réduit d’initiés, pour éventuellement jeter les bases du dialogue dans un premier temps. Les négociations, dès qu’elles seront entamées, pourraient alors déboucher sur une fusion de communes nouvelles. Dans chacun des deux cas ici soulevés, il s’agit de villages très proches géographiquement certes, mais également et surtout complémentaires tant dans leur administration que dans le quotidien de leurs habitants.

Si nous ne nous trompons pas, cela serait une première dans les P-O, et ce même si l’on se souvient qu’une fusion a existé un temps entre Canet-en-Roussillon et Saint-Nazaire, ou plutôt que la seconde était rattachée à la première par un arrêté préfectoral du 20 décembre 1971… jusqu’au 15 novembre 1983, date à laquelle la commune de Saint-Nazaire a souhaité reprendre son autonomie.

De l’avis de certains observateurs qui suivent de très près le cours des choses : « ces fusions, entre Les Angles et Matemale, et Sorède et Laroque-des-Albères seraient une bonne chose pour la dynamique politique du département ! ».