« Communiqué de presse de Irina Kortanek, conseillère régionale Languedoc-Roussillon »

 

« HONNEUR A NOS HARKIS »

 

« Arrosage, cueillette et marchés locaux ont le vent en poupe depuis quelques semaines. Il s’agit, bien entendu, non pas de relancer l’économie, mais des marchés aux électeurs et nombreux en sont les bénéficiaires: clubs sportifs, associations diverses et variées, hommages aux oubliés, etc., etc.

Malgré l’outrage fait aux élus FN à la stèle du Barcarès le 9 septembre courant, M. Jean-Marc Pujol (UMP), maire de Perpignan, ose affirmer que « Perpignan est la seule ville de France où l’hommage aux Harkis est permanent ». Rappelons tout de même à M. Pujol que, dans les discours électoralistes prononcés lors de la cérémonie susmentionnée, aucune parole, aucune reconnaissance n’a été exprimée envers les Harkis.

Fait plus remarquable encore, le club local des gamellards de Christian Bourquin était au grand complet ce matin à Rivesaltes. Toute honte bue, ces personnes semblent faire l’impasse devant la repentance exprimée par le président Hollande face à M. Bouteflika et oublier que leurs amis étaient de fidèles soutiens aux porteurs de valises du FLN.

Que ne ferait-on pas pour glaner ici et là des électeurs et, essentiellement, sauver ses petits postes, ses petites fonctions si lucratives !

A moins qu’il ne s’agisse d’une promotion déguisée pour le futur Mémorial de Rivesaltes destiné principalement à la gloire de M. Bourquin qui n’hésite pas à tordre quelque peu l’Histoire.

Stèles, gerbes et hommages rendus constituent, bien entendu, des éléments essentiels à la mémoire de nos frères Harkis, Français par le sang reçu, Français par le sang versé et toujours Français par leur fidélité indéfectible à leur Patrie.

Toutefois, cinquante-et-un ans après le drame vécu par les Harkis, après une pléthore de promesses faites et refaites par les divers gouvernements qui se sont succédés depuis 1962, il serait grandement temps de leur apporter un témoignage concret de la reconnaissance de la France à leur égard.

Qu’attendent donc nos « clients du marché aux voix » pour veiller à ce que les Harkis et leurs descendants bénéficient de logements décents, d’une priorité sur le marché du travail et d’aides réelles dans leur vie quotidienne, car ils sont comme tout le monde et ne se nourrissent pas des fleurs des gerbes – payées notamment avec leurs impôts? Non, Mesdames et Messieurs les profiteurs de la République, le temps est venu où les Harkis ne croient plus en vous et ne veulent plus être pris en otage pour sauver vos élections.

Fidèle à sa ligne, le Front National s’est positionné et reste positionné aux côtés des Harkis. Il leur fournit son soutien, et sa détermination à les aider est inébranlable. Français à part entière, Français remplis d’honneur, Français ignorés et méprisés par l’UMPS, vous pourrez toujours compter sur le Front National pour rappeler et perpétuer votre histoire qui n’est même pas enseignée dans les écoles de la République ».