Après trois mois de présidence d’Emmanuel MACRON, le temps d’un premier bilan est venu. Beaucoup d’inquiétudes se font entendre face aux changements annoncés.

Rencontre avec Frédérique LIS, la nouvelle référente du mouvement En Marche! (Majorité présidentielle) dans les P-O. Elle a succédé à ce poste à Sébastien CAZENOVE, élu député en juin dernier sur la 4ème circonscription des P-O.

OUILLADE.EU : le temps des réformes promises est-il réellement en marche ?

Frédérique LIS : « Le changement effraie, malheureusement plus que l’immobilisme. Un nouveau rythme s’imprime, depuis trois mois, six lois on été votées :

  • La loi pour la moralisation de la vie publique

Interdiction des emplois familiaux pour les élus, suppression des réserves parlementaire et ministérielle, suppression de l’Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM)…

  • La loi prolongeant l’application de la loi sur l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre

A la rentrée, les députés travailleront sur une loi portant sur la sécurité intérieure et sur le terrorisme qui permettra de sortir de l’état d’urgence.

  • Le projet de loi ratifiant l’ordonnance relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé.

Ce texte vise à autoriser l’exercice avec un accès partiel au sein de notre système de santé pour les professionnels ressortissant de l’Union Européenne. Les députés du groupe LaREM se sont assurés qu’il n’y aura ni inégalité entre les professionnels de soins, ni de santé à deux vitesses dans les conditions de déploiement de cette nouvelle mesure.

  • Le projet de loi ratifiant les ordonnances relatives à l’évaluation environnementale et l’information du public pour les décisions susceptibles d’avoir une incidence sur l’environnement.

Ce texte crée notamment un nouveau droit d’initiative qui permettra à des citoyens, des associations de protection de l’environnement ou à des collectivités de demander au préfet l’organisation d’une concertation préalable sur les projets mobilisant des fonds publics importants.

  • Le projet de loi d’habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social, élaboré après concertation avec les partenaires sociaux.

Le Gouvernement a fixé comme priorité la lutte contre le chômage de masse qui persiste depuis des années dans notre pays. Les mots d’ordre de ce premier texte : renforcer et simplifier le dialogue social et sécuriser les relations de travail.

  • La loi de règlement 2016

Cette loi a pour fonction d’arrêter le montant définitif des dépenses et recettes de l’Etat. La réduction du déficit public se poursuit en 2016, à 3,4% du PIB. L’objectif étant de passer sous la barre des 3%. »

OUILLADE.EU : la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales annoncée en pleines élections sénatoriales. Cela fait plutôt désordre, non ?

Frédérique LIS : « Concernant la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales (300 millions d’€), elle représente 0,3% des 30,86 Milliards d’€ destinés aux collectivités. Elle ne concerne que des crédits non alloués, aucun projet en cours n’est donc annulé.

La réforme de la Taxe d’habitation permettra quant à elle de réduire d’un tiers le montant de la taxe pour 80% des ménages dès 2018. Cela représente en moyenne une économie de 200€ par foyer. Elle sera compensée en totalité et à l’euro près pour les collectivités locales. Cette compensation sera réévaluée chaque année afin de prendre en compte les évolutions de la population.

Ce rythme de réformes doit être accompagné par une pédagogie des actions du gouvernement. Nous nous efforcerons, via nos comités locaux mis en place sur l’ensemble du département des Pyrénées-Orientales, d’expliquer ces actions, sans démagogie ni sensationnalisme ».