« L’hydrogène, fer de lance du Plan France-Relance, une chance pour notre territoire gros producteur d’énergies renouvelables » (François Calvet, sénateur LR des P-O)

 

Vendredi 3 septembre, à l’invitation de Robert Vila, maire de Saint-Estève et président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), André Joffre et François Calvet, sont intervenus devant les maires de PMM sur les enjeux de l’énergie solaire et de l’hydrogène.

François Calvet a été chargé de la question de l’hydrogène en sa qualité de rapporteur, au Sénat, des crédits consacrés par le projet de loi de finances pour 2021 à l’hydrogène. Voici quelques extraits de son intervention :

 

« -A la suite des orientations de la Commission européenne qui a décidé, début 2020, de soutenir les sources d’énergie les moins polluantes en privilégiant la production d’hydrogène renouvelable, obtenu, principalement, par l’électrolyse de l’eau, la France a adopté, en septembre 2020, un « plan hydrogène » très ambitieux pour les prochaines années en y consacrant jusqu’à 7,2 milliards d’euros en 2030. L’objectif défini par la Commission européenne étant de parvenir à la neutralité climatique d’ici 2050.

-Cet objectif représente un défi d’importance qui suppose, pour notre pays, d’installer suffisamment d’électrolyseurs pour, non seulement, parvenir à remplacer l’hydrogène « gris » (obtenu par des procédés polluants), actuellement utilisé dans l’industrie, mais aussi, de remplacer les hydrocarbures tant pour la mobilité des véhicules lourds que celle des véhicules légers, comme les voitures particulières.

-L’énergie électrique nécessaire au fonctionnement des électrolyseurs devra, et c’est logique, être « verte », c’est-à-dire produite à partir de moyens dits « décarbonés » (nucléaire, solaire, éolien, et, surtout hydroélectrique). C’est ici que l’Occitanie peut tirer son épingle du jeu : elle est, en effet, la 2e région de France en capacité de production d’énergie hydraulique avec ses barrages pyrénéens, au nombre de sept, dans notre département.

-Il faut prendre en compte les nombreuses installations réalisées en photovoltaïque puisque cette Région est pionnière avec le four solaire de Font-Romeu-Odeillo-Via, la Centrale Thémis et le Pôle DERBI présidé par André Joffre.

-La couverture des hangars du Marché Saint-Charles a été un déclencheur important ainsi que la construction de plusieurs centrales solaires, à Torreilles, Ortaffa et au Le Soler par exemple, sans oublier la mise en place du parc éolien de Pézilla-la-Rivière.

-Aujourd’hui, dans notre département les énergies renouvelables assurent une bonne partie de son autonomie en courant électrique.

-Un constat s’impose malgré tout : tous les pays européens ne jouent pas le jeu, et c’est, notamment, le cas de l’Allemagne qui renforce la production de son électricité au moyen de centrales thermiques à charbon, responsables d’un nuage de pollution, dit « nuage noir », qui ne connait pas les frontières ».