(Communiqué)

 

-« Fermeture des écoles : le règne de l’amateurisme

La fermeture des écoles, collèges et lycées, décidée par le président Emmanuel Macron mercredi 31 mars, n’est pas une surprise pour les personnels de l’éducation. La catastrophe était inéluctable, après l’explosion des cas de COVID chez les élèves et les fonctionnaires, qui a entrainé une fermeture de 3 256 classes en une semaine.
Cette explosion est principalement due à l’amateurisme du ministre de l’Education Nationale Jean-Michel  Blanquer et de la hiérarchie intermédiaire qui sont restés sourds face aux revendications des syndicats : dédoublement de toutes les classes, recrutement des enseignants sur les listes complémentaires du concours, masques FFP2 gratuits, dépistages massifs par les tests salivaires, extension des locaux, équipement informatique pour les élèves, purificateurs d’airs, recrutement d’étudiants pour épauler les professeurs, réduction de la distanciation physique dans les cantines etc. Dans plusieurs territoires, cette hiérarchie intermédiaire zélée a volontairement, au nom du « pas de vague » et par des injonctions orales officieuses, dissimulé les cas de COVID et fait pression pour que des enseignants en isolement par l’ARS reprennent le travail.
La volonté de Jean-Michel Blanquer de laisser les écoles ouvertes coûte que coûte est d’un incroyable cynisme. Selon lui l’école était le lieu où l’on se contaminait le moins alors que toutes les projections anticipaient l’explosion du mois de mars. Par des contrefeux dilatoires, le ministre a préféré détourné l’attention sur cette explosion évidente.
Le Parti de Gauche 66 exige la démission de Jean-Michel Blanquer ; il demande dès à présent que la réouverture des établissements scolaires puisse être planifiée : un dédoublement des classes, l’accélération de la vaccination pour les personnels, l’installation de purificateurs d’air, la dotation en masque FFP2 gratuits et le recrutement massif d’enseignants ».

 

 

 

 

Francis Daspe, co-secrétaire départemental du PG 66 et président de la Commission nationale Education du Parti de Gauche
Co-auteur de deux livres sur l’éduction, « L’école du peuple. Pour l’égalité et l’émancipation » (éditions Bruno Leprince, 2012), « Manifeste pour l’Ecole de la 6° République » (éditions du Croquant, 2016)